Mise à jour no 12 de Bruce McDonald

Bonjour à tous,

La semaine dernière, un nouveau cas de COVID-19 a été confirmé au sein de notre entreprise. Un employé du Québec a été testé positif et demeure à la maison avec des symptômes grippaux à l’heure actuelle. Cet individu était déjà en mise à pied temporaire et n’a eu aucun contact récent avec ses collègues. Les cinq autres employés qui ont été infectés sont maintenant complètement rétablis.

L’histoire de B&M se poursuit de manière semblable aux dernières mises à jour. Nous sommes au ralenti, mais stables en tant qu’entreprise globale. Notre niveau d’activité, mesuré à l’aide des heures travaillées, s’est maintenu au cours des deux dernières semaines. De grandes disparités sont toujours présentes entre nos diverses régions. Dans les communautés les moins touchées par la pandémie, nos opérations régionales sont demeurées près des niveaux d’activité habituels. D’autres reprennent prudemment leurs activités. Dans de nombreux endroits, nous continuons d’attendre que la pandémie se résorbe afin que les restrictions gouvernementales puissent être levées et que nous puissions retourner au travail nos équipes visées par ces dernières.

Les actualités nous rappellent constamment les conditions économiques périlleuses au sein desquelles nous nous trouvons maintenant. L’ampleur des pertes d’emplois en Amérique du Nord en avril est certainement très inquiétante. Bien que l’on parle beaucoup de «réouverture», je pense que la plupart d’entre nous comprennent que ce sera une lente progression pour remonter la colline. B&M est préparé pour l’ascension de plusieurs façons. Notre objectif est de nous hâter lentement. «Festina lente» comme le disaient les Romains. Nous visons à reprendre nos activités de manière ciblée et prudente afin d’être les plus forts dans la reprise et non pas les plus rapides.

Nous nous sommes déjà adaptés au nouveau mode de fonctionnement basé sur des normes strictes d’hygiène, de nettoyage et de distanciation. Nous mesurons actuellement les effets immédiats de cette nouvelle méthodologie opérationnelle sur les coûts et la productivité afin de mieux évaluer leurs impacts sur les résultats financiers et sur la valeur relative de notre carnet de commande. Cette analyse nous permettra d’ajuster nos estimés et les travaux ciblés dans le but de demeurer compétitifs au cours des prochains mois.

Pour être en mesure de servir nos clients, il est impératif de rester en bonne santé et de garder le virus à distance. Ainsi, tous nos efforts pour rétablir nos opérations sur les sites et dans nos bureaux continueront d’être guidés par la même prudence, minutie et gros bon sens dont nous avons fait preuve au cours des deux derniers mois.

Je ressens moi aussi le début de la «fièvre du printemps» et une impatience croissante causée par le confinement, mais nous devons simplement persévérer. Chacun de nous doit être solidaire afin d’améliorer le sort de tous.

J’apprécie votre patience et votre persévérance. Nous avançons dans la bonne direction.

Bruce