Mise à jour no 2 de Bruce McDonald

Bonjour à tous,

S’il s’est passé beaucoup de choses depuis mon message de lundi dernier, la menace de la pandémie de COVID-19 pour la santé et le
bien-être de notre équipe ainsi que de notre entreprise demeure une préoccupation de tous les instants.

Je vous assure que nous relayons avec succès notre réponse à l’urgence que représente la pandémie à tous les bureaux de B&M, en nous attardant toute particulièrement à la « protection de la ruche ». Les membres de l’équipe de B&M ont apporté d’importants changements organisationnels imposés par la crise en déployant une panoplie tout à fait extraordinaire d’efforts, de collaboration et en faisant preuve de diligence.

Merci à tous pour ce travail sans relâche. J’en suis très fier et reconnaissant.

Sachant que nous recevons tous une bonne dose quotidienne de mauvaises nouvelles, j’aimerais prendre un instant pour vous faire part d’aspects positifs concernant les quatre derniers jours :

  • Nous avons relevé le défi de l’hygiène. Le lavage des mains et l’étiquette respiratoire sont devenus des compétences de base de B&M et les surfaces de travail de nos bureaux et de nos chantiers, du dessus des bureaux aux poignées de portes, n’auront jamais été aussi propres.
  • Nous n’avons jamais fait preuve d’une telle « distanciation sociale », alors que près de 400 employés de bureau effectuent désormais du télétravail et que beaucoup d’autres assurent une forme de roulement afin de créer une plus grande séparation entre collègues.
  • Près de 100 employés se sont mis, par mesure de précaution, en isolement volontaire en cas d’une éventuelle infection et d’une exposition potentielle au virus. Nous ne connaissons toujours pas le nombre de cas de COVID-19 au sein de notre équipe.
  • Nous avons communiqué avec nos clients de façon proactive et transparente.
  • Nous réalisons des travaux et fournissons des services pour aider nos clients à gérer les besoins émergents en matière d’hygiène et de distanciation sociale suscités par la pandémie.
  • Malgré le tumulte et les distractions, des milliers de nos employés sur le terrain poursuivent leur excellent travail de façon sécuritaire et productive.

Au départ, beaucoup de nos efforts ont été voués à la protection rapide de nos intérêts humains collectifs et, en faisant preuve de la même détermination et de la même fermeté, nous conjuguons maintenant nos efforts pour protéger nos intérêts commerciaux. Les restrictions professionnelles imposées par le gouvernement tout comme que les reports et les arrêts exigés par les clients affectent déjà les activités de B&M à de nombreux égards. Alors que nous prenons des mesures pour maintenir tous les services considérés comme essentiels, nous nous préparons et répondons également à une réduction plus marquée du nombre de mandats.

Les conséquences économiques de la crise de la COVID-19 au sein de nos collectivités et de nos pays seront largement déterminées par la vigilance des Canadiens et des Américains quant au respect des mesures visant à stopper la propagation du virus dans nos foyers et nos lieux de travail. Plus chacun de nous agira de manière responsable, moins la transmission et l’infection progresseront et plus les gouvernements disposeront de latitude pour maintenir l’activité économique.

Je vous exhorte donc à laisser libre cours à votre phobie des microbes et, s’il vous plaît, à garder vos distances.

Nous allons publier des mises à jour plus détaillées sur toutes nos activités lundi prochain et nous aurons bientôt un site Web interne consacré à la COVID-19 afin de communiquer plus efficacement et en temps réel avec le personnel de B&M. D’ici là, demeurez prudents et passez le meilleur week-end possible en dépit des circonstances. Si le confinement est, pour moi aussi, légèrement contre nature, cela me permet de prendre conscience de la liberté dont je jouis habituellement. Je trouve utile de me rappeler que je le fais pour le bien des autres.

Si vous le pouvez, aidez un ami ou un voisin en maintenant, bien évidemment, une bonne distance sociale. Nous allons nous en sortir si nous continuons de demeurer à distance tout en nous serrant les coudes.

Bruce