tb-faqs

FAQ

FAQ de la COVID-19 en date du 17 juin 2020

Voici les dernières informations sur les activités et les réponses de B&M en lien à la COVID-19 et présentées sous forme de Foire aux questions (FAQ). De nouvelles questions et réponses ont été ajoutées ci-dessous. Vous trouverez également des réponses mises à jour aux questions précédemment soumises, affichées en italique, dans la section FAQ précédente.

La durée de vie du virus de la COVID-19 dans le corps est plus compliquée que ce à quoi vous pourriez vous attendre (comme tout ce qui est en lien avec celui-ci!). Il semble y avoir une variation significative entre les individus en termes de durée des symptômes et en termes de durée de l’excrétion virale (ces deux paramètres ne correspondent pas toujours). Dans le cas d’individus asymptomatiques (c’est-à-dire dont on a découvert qu’ils avaient un test positif), l’excrétion virale peut persister pendant quelques semaines dans certains cas, mais la période d’infectiosité serait principalement limitée aux 10 premiers jours de la ‘’maladie’’. Étant donné que nous ne pouvons pas déterminer la date de début de la ‘’maladie’’, nous recommandons de débuter le décompte de 10 jours à partir de la date à laquelle ils ont été testés (pas la date à laquelle le résultat positif a été obtenu, qui serait généralement 1à 2 jours plus tard).

Un résultat positif à deux reprises est très probablement révélateur d’une personne infectée qui, bien qu’ayant récupéré de façon symptomatique, continue de répandre l’ARN du virus (qui est ce que la COVID-19 détecte). Les données actuelles indiquent que cette excrétion asymptomatique d’ARN du virus après le rétablissement d’une infection symptomatique peut persister pendant plusieurs semaines, mais qu’elle n’est probablement pas une source importante de propagation virale (il existe de nombreuses théories sur les raisons pour lesquelles cela pourrait être le cas). Il est également concevable qu’après le rétablissement d’une infection symptomatique, la personne ait été réinfectée (très probablement avec une souche différente), ce qui a entraîné un deuxième cycle de maladie. Sans en savoir davantage sur les détails cliniques précis du cas en question, il est difficile d’être plus précis dans ma réponse.

Ce scénario n’est pas du tout surprenant, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le test lui-même a un taux de faux négatifs pouvant atteindre 30%, ce qui signifie que le premier test pour cette personne avait jusqu’à 30% de chances d’être déclaré négatif, même si le virus était effectivement présent. Deuxièmement, il peut s’écouler plusieurs jours avant que le virus ne soit excrété dans les voies respiratoires supérieures pour qu’un test de dépistage soit positif. Par conséquent, si une personne est testée très tôt après avoir été en contact avec une personne infectée, le test peut être négatif, même si une infection est « en train de se développer ». Troisièmement, il est également possible que la personne n’ait pas été infectée au moment du premier test, puis qu’elle l’ait été pendant la période de cinq jours qui s’est écoulée entre les tests (p. ex., lors d’une sortie à l’épicerie ou d’un autre contact ou mode de transmission). Il y a donc de nombreuses raisons pour lesquelles on pourrait observer le phénomène d’un test négatif suivi d’un test positif. Pour cette raison, nous mettons en garde les employeurs de ne pas se fier uniquement à un test négatif lors de la prise de décisions de retour au travail.

Toutes les réponses fournies par le Dr Noah Levine

Tous les employés de B&M qui travaillent dans des établissements de soins de santé sont tenus de se conformer continuellement aux normes de l’hôpital ou des clients. À l’heure actuelle, le CDC et l’OSHA ont recommandé d’utiliser une combinaison de précautions standard, de précautions contre les contacts, de précautions contre la transmission par voie aérienne et d’équipement de protection individuelle (blouses, gants, masques N95 et protection oculaire) pour protéger les travailleurs de la santé contre l’exposition au virus.

Des contrôles techniques tels que des barrières physiques, des salles d’isolement pour les infections par voie aérienne seront fort probablement installés dans les établissements de soins de santé. Assurez-vous de bien comprendre la mise en place et posez des questions si vous n’êtes pas certain.

En cas de doute, contactez votre supérieur immédiat ou votre représentant régional en SSE pour obtenir des conseils.

Tous les employés de B&M qui travaillent dans un environnement aéroportuaire sont tenus de respecter en permanence les normes de l’aéroport ou des clients.

Alertez immédiatement votre médecin si vous pensez avoir été infecté par la COVID-19; y compris l’exposition à une personne infectée par le virus et présentant des signes / symptômes d’infection.

Si vous pensez avoir été exposé au travail, veuillez alerter votre supérieur immédiat et votre représentant régional en SSE.

Votre médecin peut déterminer si vos signes et symptômes sont occasionnés par d’autres causes ou s’il y a des raisons de soupçonner que vous pourriez avoir la COVID-19. Si les tests de laboratoire sont nécessaires, votre médecin travaillera avec les responsables de la santé de votre province / état pour prélever des échantillons cliniques pour le diagnostic.

Aucun vaccin ni traitement spécifique n’est actuellement disponible. Les hôpitaux peuvent fournir des soins de soutien aux personnes infectées.

On ne sait pas encore si les conditions météorologiques et la température auront un impact sur la propagation de la COVID-19. Certains autres virus, comme le rhume et la grippe, se propagent davantage pendant les mois froids d’hiver, mais cela ne signifie pas qu’il est impossible de tomber malade avec ces virus pendant les autres mois. À l’heure actuelle, on ne sait pas si la propagation de la COVID-19 diminuera lorsque le temps se réchauffera.

Absolument pas. Aucune race ou ethnie n’est plus ou moins sensible à la COVID-19 qu’une autre.

Les premières informations, en provenance de Chine, où la COVID-19 a débuté, montrent que certaines personnes courent un risque plus élevé de tomber malade. Ceux-ci inclus:

  • Adultes plus âgés
  • Les personnes souffrant de graves problèmes de santé chroniques tels que:

            o maladie cardiaque

            o Diabète

            o Maladie pulmonaire

Si vous faites partie de ces groupes à haut risque, voici les précautions suggérées par le CDC:

  • Contactez votre médecin pour vous renseigner sur la possibilité d’obtenir des médicaments supplémentaires et qui sont nécessaires à avoir sous la main au cas où vous auriez besoin de rester à la maison pendant une période prolongée.
  • Si vous ne pouvez pas obtenir de médicaments supplémentaires, veuillez envisager des médicaments qui seront livrés par la poste.
  • Ayez suffisamment d’articles ménagers et de provisions de nourriture afin d’être prêt à rester à la maison pendant un certain temps.

Cela peut prendre de 2 à 14 jours pour qu’une personne développe des symptômes après une exposition initiale au virus. La moyenne est d’environ 5 jours.

L’OMS rapporte que 80% des patients ont une maladie légère à modérée due à une infection. Les cas les plus bénins sont dus au fait que la réponse immunitaire du corps est capable de contenir le virus dans les voies respiratoires supérieures. Ce sont généralement des personnes en bonne santé sans conditions préexistantes.

Dans 13,8% des cas graves et 6,1% des cas critiques, le virus a pénétré dans les voies respiratoires inférieures par la trachée. À mesure que le virus se déplace vers les poumons, il continuera de se reproduire et peut causer des problèmes tels que la bronchite et la pneumonie.

Lorsque survient une pneumonie, une fine couche de cellules alvéolaires est endommagée par le virus. Le corps réagit ensuite en envoyant des cellules immunitaires au poumon pour le combattre. Il en résulte que les parois deviennent plus épaisses qu’à la normale. En s’épaississant de plus en plus, ils obstruent les alvéoles (poches d’air), ce dont vous avez besoin pour amener l’oxygène dans votre sang.

Bien qu’il n’y ait pas de réponse concrète, il est prévu qu’un vaccin prendra environ 12 à 18 mois.

Les vaccins sont administrés aux personnes en bonne santé à titre préventif. Les vaccins préventifs ne traitent ni ne guérissent la maladie, mais ils renforcent plutôt votre système immunitaire pour lutter contre la maladie potentielle.

Le but des vaccins serait d’aider votre système immunitaire en reconnaissant la différence entre vos cellules saines et les cellules nuisibles.

L’aplatissement de la courbe fait référence à l’utilisation de pratiques de protection pour ralentir le taux d’infection à la COVID-19 afin que les hôpitaux aient de la place, des fournitures et des médecins pour tous les patients qui ont besoin de soins.

Ne voyagez pas par avion, peu importe l’endroit et reconsidérez sérieusement vos déplacements en voiture à l’extérieur de votre région, peu importe la raison.

Interrompre la propagation de la COVID-19 nécessite que nous prenions tous des mesures extrêmes afin de limiter notre interaction sociale avec les autres tant au travail que dans les lieux publics et à la maison.  C’est ce que signifie la distanciation sociale. 

Si nous la pratiquons uniquement au travail et pas à la maison, nous minons gravement les efforts collectifs visant le ralentissement de la propagation du virus. 

Veuillez respecter ces recommandations sur la distanciation sociale au travail et à la maison :

  1. Tenez-vous à distance– demeurez à six pieds (2 m) des autres, lorsque possible.
  2. Évitez tout contact physique, même lors des salutations – pas de poignées de mains, d’accolades, de baisers, de salutations poing contre poing ni de tapes dans les mains.
  3. Prenez soin de votre famille, mais limitez les contacts avec les personnes hors de votre foyer ou de votre lieu de travail– pas de dîners, de fêtes ni d’amis qui viennent jouer, dormir ou rendre visite.
  4. Réduisez la fréquence de vos sorties dans les lieux publics, y compris dans les magasins et les restaurants.
  5. Limitez les interactions avec les personnes âgées, même vos parents et vos proches, car ce sont les personnes les plus vulnérables.
  6. Si vous êtes malade, restez chez vous, isolez-vous des autres, y compris des membres de votre famille, lorsque possible. Consultez un médecin.

Ces changements apportés à votre quotidien et à votre routine sont des sacrifices contraignants et contrariants.  Or, les expériences récentes vécues dans d’autres pays un peu partout dans le monde ont démontré que la mise en œuvre rapide de telles mesures peut réduire largement la magnitude de l’épidémie.

Vous trouverez ci-dessous les dernières mises à jour et politiques concernant les voyages professionnels et personnels de nos employés :

  1. Tous les voyages professionnels à l’étranger à partir des États-Unis et du Canada sont interdits.
  2. Les voyages professionnels domestiques aux États-Unis et au Canada sont limités aux fonctions essentielles à notre mission.
  3. Les voyages professionnels concernant les fonctions essentielles à notre mission entre les États-Unis et le Canada sont permis avec l’autorisation du vice-président régional et sont sujets à l’observation rigoureuse des protocoles d’isolation.
  4. En ce qui concerne les voyages personnels, nous recommandons fortement à nos employés de respecter les lignes directrices du gouvernement demandant de ne pas quitter leur pays pour le moment. Si vous ou l’une des personnes avec lesquelles vous résidez devez voyager d’urgence dans un autre pays, veuillez informer votre représentant régional en matière de santé et sécurité, votre superviseur, en plus de faire parvenir un courriel à l’EGCC, à l’adresse suivante : ccmt@blackandmcdonald.com.
  5. À votre retour d’un voyage personnel à l’étranger, vous devrez obligatoirement vous isoler pendant 14 jours.

Nous vous invitons à faire preuve de vigilance dans le suivi de votre état de santé afin de surveiller l’apparition des symptômes de la COVID-19 et de rapporter les sources d’exposition potentielle au virus (contact avec des personnes infectées, récents voyages à l’étranger). 

Dans le langage de la santé publique, isolement et quarantaine sont des pratiques différentes, mais semblables.  Dans le cas d’une situation d’urgence comme celle de la COVID-19, l’isolement est le fait de maintenir les personnes malades à l’écart des personnes en bonne santé tandis que la quarantaine est le fait de restreindre le mouvement des personnes exposées à une maladie contagieuse afin de voir si elles développent la maladie.

En ce qui concerne B&M, nous employons le terme « isolement » pour décrire nos mesures internes et personnelles veillant à maintenir les personnes malades à l’écart des personnes en bonne santé. 

Isolement signifie que vous restez à la maison si vous avez la COVID-19. 

Auto-isolement (ou autoquarantaine) signifie que vous restez à la maison, car vous croyez être malade puisque vous avez développé des symptômes ressemblant à ceux de la COVID-19 ou car vous croyez avoir été en contact avec une personne ayant la maladie ou croyant avoir la maladie chez vous, dans un lieu public ou lors d’un voyage.

Si vous avez des symptômes de la COVID-19, veuillez communiquer avec votre superviseur ou représentant en matière de SSE, et demeurer à la maison.  Isolez-vous des membres de votre famille et autres personnes du mieux que vous le pouvez.  Suivez les instructions de l’autorité de santé de votre région en ce qui concerne les étapes suivantes.  Obtenez des soins médicaux si votre état de santé dépérit, surtout si vous avez de la difficulté à respirer.

 

Cela signifie que vous avez reçu la directive claire de vous séparer des autres, dans le but de prévenir la propagation du virus, y compris les gens dans votre maison. Si vous êtes malade, vous devriez être séparé des autres membres de votre foyer dans la mesure du possible.

Jusqu’à ce que votre médecin l’autorise, l’auto-isolement signifie :

  • Ne pas utiliser les transports en commun, y compris les taxis ou les programmes de covoiturage (comme Uber)
  • Ne pas aller au travail, à l’école ou dans d’autres lieux publics
  • Limiter le nombre de visiteurs dans votre maison
  • Dans la mesure du possible, restez dans une chambre séparée loin des autres personnes dans votre maison; utilisez une salle de bain séparée, si possible
  • S’assurer que toutes les pièces partagées ont une bonne circulation d’air (fenêtres ouvertes)
  • Couvrez votre toux et vos éternuements; lavez-vous les mains après (même si vous éternuez dans un mouchoir ou votre coude)
  • Se laver les mains après avoir vidé les poubelles
  • Se laver les mains à l’eau et au savon
  • Se sécher les mains avec une serviette en papier ou une serviette que personne d’autre n’utilise
  • Utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool
  • Portez un masque si vous êtes à moins de 2 mètres de la personne ou si vous devez quitter votre domicile pour consulter votre médecin
  • Nettoyer les surfaces qui sont souvent touchées et les endroits où il y a beaucoup de circulation, comme les comptoirs, les toilettes, les poignées de robinet d’évier, les tables, les poignées de porte, les télécommandes de télévision, les téléphones et les tables de chevet à tous les jours et à l’aide de produits ménagers ordinaires
  • Porter des gants jetables pour nettoyer les surfaces
  • Ne retournez pas au travail, à l’école ou à des activités publiques avant d’avoir obtenu l’autorisation de votre médecin.

Nous sommes particulièrement sensibles aux inquiétudes de nos employés à ce sujet et nous vous assurons que nous allons nous adapter à la situation en optant pour des solutions sensibles et justes qui correspondent aux valeurs de notre entreprise.  Malheureusement, il n’existe pas de réponse facile à cette question, car la réponse varie selon votre occupation, le lieu où vous travaillez et le territoire dans lequel vous habitez. 

B&M se doit de respecter les lois du travail locales et les conventions collectives en vigueur; ainsi, nos règlements internes concernant les congés payés varieront selon le territoire et la convention collective concernée.   En date du 16 mars, nous fournissons à toutes les régions de B&M des lignes directrices d’entreprise concernant la rémunération et les congés dans le contexte de la pandémie de COVID-19, afin que tous les bureaux puissent définir et mettre en œuvre rapidement des politiques locales.

Les gouvernements sont également en train de mettre au point diverses stratégies pour faciliter l’accès des employeurs et employés à une aide financière afin d’encourager l’auto-isolement et soutenir leurs citoyens ayant contracté la maladie.

Il se peut que les personnes infectées du virus causant la COVID-19 présentent peu de symptômes, voire n’en présentent aucun. Il se pourrait que vous ne sachiez pas que vous présentez des symptômes de la COVID-19 puisque ceux-ci sont similaires à ceux que l’on associe au rhume ou à la grippe. Après l’exposition au virus, il faut parfois compter jusqu’à 14 jours pour que les symptômes apparaissent. Il s’agit en l’espèce de la période infectieuse connue la plus longue pour cette maladie.

Parmi les symptômes figure la fièvre (plus de 38 ⁰C ou 100,4 ⁰F), la toux sèche et les difficultés respiratoires. 

 

Certains patients ont signalé des symptômes gastro-intestinaux tels que la nausée et la diarrhée, mais c’est relativement rare.

Les symptômes deviennent plus graves une fois que l’infection a fait son chemin vers les voies respiratoires inférieures.

Le virus de la COVID-19 se propage principalement de personne à personne, par le biais de contacts étroits. À titre d’exemple, dans une maison, sur les lieux de travail ou dans des espaces publics. Le virus se transmet par des gouttelettes respiratoires qui se répandent lorsque l’on tousse ou que l’on éternue, ou par contact étroit, comme lorsque l’on touche un objet ou quelqu’un ou que l’on échange une poignée de main et que l’on porte par la suite ses mains à sa bouche, à son nez ou à ses yeux, avant de les avoir lavées.

De manière générale, on estime que les rassemblements importants qui donnent lieu à de brèves interactions, qu’il s’agisse de passer devant une personne qui pourrait être infectée du virus de la COVID-19 ou de se trouver brièvement dans la même salle que cette personne, présentent un faible niveau de risque.

 

On pense qu’il se propage principalement de personne à personne. Entre deux personnes qui sont en contact étroit l’une avec l’autre; à travers des gouttelettes respiratoires produites quand une personne infectée tousse.

On pense que les gens sont les plus contagieux quand ils sont les plus symptomatiques. Cependant, une certaine propagation peut être possible avant que les gens montrent des symptômes.

Il peut aussi se propager en touchant une surface ou un objet qui contient le virus, puis en touchant sa propre bouche, son nez ou peut-être ses yeux. On ne pense pas que ce soit la principale façon dont le virus se propage.

Comme il n’existe actuellement aucun vaccin contre la COVID-19, nous sommes d’avis que les meilleures façons de se protéger et de protéger les autres de toute propagation du virus – dans le cadre de sa vie quotidienne – sont les suivantes :

  1. Lavez-vous les mains régulièrement et comme il le faut, avec du savon et de l’eau ou à l’aide de désinfectant pour les mains à base d’alcool. L’OMS propose un excellent tutoriel sur la technique de lavage des mains la plus efficace. Vous pouvez consulter celui-ci à l’adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?v=3PmVJQUCm4E
  2. Cessez de toucher vos yeux, votre nez et votre bouche si vos mains sont sales.
  3. Gardez vos germes pour vous– éternuez et toussez dans votre manche ou dans un papier-mouchoir.  Si vous êtes malade, restez chez vous.
  4. Demeurez à une distance sécuritaire des personnes malades– à au moins 6 pieds de distance, lorsque cela s’avère possible.
  5. Surveillez votre état de santé afin d’y déceler les signes et les symptômes de la COVID-19 et plus particulièrement la fièvre, un début de toux sèche ou des difficultés respiratoires.

Outre le fait que vous pouvez prendre connaissance des mises à jour produites par B&M, nous vous incitons à demeurer informé en consultant les sites Web de l’OMS, de l’ASPC et des CDC :

  1. https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019
  2. https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus.html
  3. https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-nCoV/index.html (en anglais)

Les autorités sanitaires municipales constituent également une excellente source d’informations générales sur la COVID-19, de mises à jour locales et de consignes spécifiques à l’intention des citoyens. À titre d’exemple, citons les autorités responsables de la santé publique de Toronto (https://www.toronto.ca/community-people/health-wellness-care/diseases-medications-vaccines/coronavirus/) ou celles de la ville de Kansas City (https://www.kcmo.gov/city-hall/departments/health/coronavirus).

Comme c’est le cas du virus de la grippe, les coronavirus se propagent principalement par contact direct. Bien que cela soit plus rare, ils peuvent se répandre indirectement lorsque des gouttelettes respiratoires produites par une personne infectée contaminent les surfaces et objets se trouvant à proximité de celle-ci.  Pour faire preuve de précaution, nous vous recommandons d’adopter de saines pratiques en matière d’hygiène en milieu de travail, en désinfectant régulièrement les installations communes, comme les toilettes et les cuisines, les surfaces de travail (incluant les poignées de porte, les cafetières et les articles ménagers), les appareils téléphoniques, les claviers et les ordinateurs portatifs au moyen de lingettes antibactériennes ou de désinfectant et ce, particulièrement dans les zones densément utilisées ou lorsque les postes de travail sont utilisés par plusieurs personnes.

Ne pose aucun risque connu d’introduction du virus causant la COVID-19 au Canada ou aux États-Unis sur des colis ou des envois provenant des régions touchées. Nous ne disposons actuellement d’aucune information établissant qu’il est possible d’associer la transmission du virus causant la COVID-19 à des marchandises importées.

Si nous n’avons pas encore pris de décisions en ce sens, celles-ci sont indiscutablement possibles, aux yeux de l’EGCC. Pour le moment, nous avons entrepris d’évaluer toutes les mesures qui permettraient de limiter les contacts de personne à personne, y compris sous forme de restrictions imposées à la taille des réunions et nous examinerons au cas par cas chacun des rassemblements prévus avec les responsables régionaux respectifs. 

Si vous tombez malade pendant votre voyage ou à votre retour, évitez tout contact avec les autres, informez votre superviseur et un membre de SSE et, dans la plupart des provinces et des États, communiquez avec votre unité locale responsable de la santé publique afin de leur faire part de vos symptômes, de leur préciser où vous avez voyagé en plus de leur dire si vous avez été en contact avec une personne malade. Si vous vous sentez malade durant votre vol de retour ou à votre arrivée, informez l’agent de bord ou un agent des services frontaliers.

Si vous êtes une personne en santé, le port du masque n’est pas nécessaire. Cependant, si vous présentez des symptômes de maladie susceptibles de se propager par voie aérienne, le fait de porter un masque pourrait contribuer à limiter la propagation de l’infection aux autres. Certains milieux de travail de Black & McDonald peuvent également imposer le port du masque, selon l’évaluation du danger. Le port d’un masque lorsque vous n’êtes pas malade ou que vous n’êtes pas à risque élevé de développer des symptômes pourrait vous conférer un faux sentiment de sécurité. En effet, les masques peuvent être facilement contaminés et il convient d’en changer fréquemment en plus de les ajuster comme il se doit pour qu’ils puissent offrir une protection adéquate.

 

Les patients ayant une infection à la COVID-19 confirmée ou possible devraient porter un masque lorsqu’ils sont évalués médicalement. Le grand public, qui est autrement en bonne santé, n’a pas besoin d’utiliser de masques. Le CDC recommande de suivre les mesures de prévention quotidiennes comme se laver les mains, couvrir sa toux et rester à la maison lorsque vous êtes malade.

Bien qu’une récente étude laisse entrevoir le fait que le virus causant la COVID-19 pourrait infecter certains types d’animaux – de la même façon qu’il a été établi que tel était le cas en rapport avec le SARS-CoV – nous ne disposons pour le moment d’aucune indication nous permettant de croire que les animaux de compagnie ou que tout autre animal peut être infecté du virus de la COVID-19 ou être une source d’infection pour l’homme. Cependant, cette question demeure à l’étude et de nombreuses inconnues persistent en rapport avec la COVID-19.

Le Comité de gestion de crise de la COVID-19 de Black & McDonald ainsi que nos ressources régionales continueront d’examiner et d’évaluer les niveaux de risque globaux auxquels sont exposés nos employés, nos clients et nos sous-traitants.

Si vous avez des questions ou avez besoin d’aide, veuillez vous adresser à votre représentant de la santé et sécurité ou avec SSE de l’entreprise.