Mise à jour no 20 de Bruce McDonald

Bonjour à tous,

‘’Est-ce qu’on arrive bientôt?’’

Il n’y a pas beaucoup d’entre nous qui n’ont pas prononcé ces mots assis sur la banquette arrière de la voiture lors d’un long voyage ou répondu à cette question alors que nous étions au volant.

Cette pandémie crée une fatigue de voyage d’un genre différent. Nous en avons tous assez des perturbations, des règles et des restrictions. Nous en avons tous assez des mauvaises nouvelles et surtout de l’inquiétude. Il y a une lourdeur, partout. Je le vois dans mes propres pensées et je l’entends dans les paroles des autres.

Je suis désolé que ce voyage soit encore loin d’être terminé. Nous sommes perturbés et nous le serons pendant un long moment.

Cette semaine, le gouvernement canadien a publié un résumé saisissant des pressions financières que la pandémie de la COVID-19 a exercées sur le pays et le Trésor fédéral. Le taux de chômage est de près de 10 %. L’économie devrait diminuer de 6,8 %, soit la plus forte contraction depuis la Grande Dépression. Le déficit fédéral a été multiplié par dix pour atteindre 343 milliards de dollars en raison de l’énorme poids des subventions économiques et de la perte de revenus fiscaux.

Aux États-Unis, la situation économique est très similaire en termes de chômage et de contraction globale de l’activité des entreprises – 9,8 % et 6,5 % respectivement. Mais il est clair que la situation de la COVID-19 est beaucoup plus grave et troublante qu’au Canada. D’importantes éclosions dans le Sunbelt et la côte Ouest ont contribué à une augmentation de 72 % du nombre de nouveaux cas au cours des deux dernières semaines. Certaines des grandes zones urbaines de ces régions sont gravement menacées. Une année électorale a ajouté une couche de complexité et de confusion alors que les gens et les politiciens prennent parti sur tous les aspects de la COVID-19; cause, effet, réponse et même des faits et des chiffres.

Partout en Amérique du Nord, notre « réouverture » se déroule à des vitesses différentes et avec un succès variable. Je suis à la fois optimiste pour nos progrès et profondément préoccupé par les revers. Malheureusement, la frontière entre le Canada et les États-Unis demeurera fermée aux voyages non essentiels pendant une bonne partie de l’automne. Il s’agit d’un défi permanent pour B&M. Nous dépendons de l’engagement actif sur le terrain et de l’interaction de nos employés. Nos groupes corporatifs canadiens appuient les opérations américaines. Nos employés américains se déplacent vers le nord pour de la formation. Juste un autre obstacle dans une longue liste d’effets de la COVID-19 que nous devons continuer à contourner.

En tant qu’entreprise, nous continuons de prendre des forces pendant notre rétablissement. Nous sommes très chanceux que notre meilleur soit bien meilleur que les autres et que nos services soient si essentiels à tant de personnes.

Je suis heureux de voir que de nombreuses personnes adoptent le masque dans le cadre de notre nouvelle normalité. Les communautés imposent leur utilisation dans les espaces publics pour compléter les protocoles d’hygiène et de distanciation. Au travail et à la maison, nous devons rester vigilants avec toutes ces nouvelles routines. C’est fatigant, inconfortable et carrément épuisant de continuer ainsi, mais nous devons simplement continuer à le faire et trouver un moyen d’avancer en attendant la fin de cet étrange voyage.

Bruce