Mise à jour no 29 de Bruce McDonald

Bonjour à tous,

Je suis récemment tombé sur un récapitulatif de la crise pandémique dans un journal intitulé «Année 1 COVID-19». Je n’ai pas lu l’article. Je n’ai jamais dépassé le titre. La partie «COVID-19» n’était guère surprenante. J’ai probablement pensé, dit, écrit ou tapé ce nom un million de fois en 2020, souvent avec un adjectif coloré devant. C’était le terme «Année 1» qui m’a fait arrêter un moment et réaliser que l’horloge des «jours depuis» avait cédé la place à quelque chose de plus stupéfiant et inquiétant. Nous mesurons maintenant la pandémie en années.

Pour ceux qui font le décompte, 292 jours se sont écoulés depuis le 100e cas de coronavirus au Canada et 294 jours pour les États-Unis. Jusqu’à présent, ce fut un long voyage, peu importe comment vous choisissez d’en rendre compte. Avec notre deuxième vague en pleine force, il est très difficile de distinguer notre début du printemps dernier de ce qui semble maintenant être le milieu. Mais je suppose que nous pouvons tous reconnaître que cela ne va pas particulièrement bien à l’heure actuelle. Alors que le nombre de cas continue d’augmenter à travers l’Amérique du Nord, nous nous accroupissons encore une fois dans presque toutes les communautés de B&M.

Bien que notre combat soit loin d’être terminé, nous pouvons enfin voir le chemin pour sortir de cette fâcheuse situation. Le rythme et le succès du développement de vaccins en 2020 ont été étonnants par rapport à toutes les normes modernes. La séquence génétique du virus SRAS-CoV-2 a été identifiée et publiée il y a seulement 10 mois et nous avons maintenant deux vaccins approuvés et différents qui semblent être très efficaces contre le virus. Les deux vaccins sont fabriqués à partir d’ARN messager, la molécule que les cellules de notre corps utilisent naturellement pour transmettre les instructions de l’ADN aux mécanismes de construction des protéines des cellules. Cette nouvelle technologie n’a jamais été utilisée auparavant dans les vaccins commerciaux.

Le vaccin Pfizer / BioNTech a été déployé ici au Canada lundi dernier et avec lui a dévoilé un chapitre unique et mémorable de l’histoire de B&M. La première inoculation en Ontario a été administrée dans les locaux de l’Institut Michener du University Health Network (UHN) peu après midi. UHN est le principal réseau hospitalier du centre-ville de Toronto et un client de longue date de B&M. Ces dernières semaines ont été occupées et chaotiques pour notre équipe locale de gestion des installations. UHN, et plus particulièrement Michener, ont été spécifiquement choisis comme l’un des deux sites pilotes pour toute la province et des employés de B&M ont été appelés à préparer rapidement une zone d’entreposage sécurisée à basse température pour le vaccin et à soutenir le déploiement en cours au centre d’inoculation voisin.

Cette mission allait bien au-delà de nos portées techniques et d’infrastructures habituelles. Notre directeur des opérations Rick Ysidron et son équipe, ainsi que nos principaux sous-traitants, ont dû faire un peu de tout, jour et nuit, pour y parvenir. Les paramètres changeaient fréquemment et rapidement. La date limite de lundi a été évidemment respectée et notre équipe est déjà passée aux prochaines étapes de l’expansion. Maintenant que l’installation d’entreposage et le centre de vaccination sont opérationnels, notre équipe sur le site, qui comprend les opérations, l’administration et la sécurité, est responsable de la protection, de la garde et du contrôle de l’approvisionnement en vaccins de l’arrivée sur le quai de chargement au déploiement.

À elles seules, ces activités ne sont ni particulièrement complexes ni remarquables. L’ampleur de l’opération est jusqu’ici relativement modeste. Les installations elles-mêmes ne sont pas remarquables. Les besoins en matière d’entreposage de vaccins pour ce projet pilote sont faibles. Seulement 2500 doses. Les exigences tactiques et techniques de B&M sont simples. Des trucs de type «C’est-ce-que-nous-faisons» pour nos gens de la gestion des installations. Mais dans le contexte d’une pandémie mondiale et compte tenu de l’importance de ce projet pilote, la contribution de notre équipe prend une importance supérieure.

C’était un préposé aux services de soutien basé à Toronto qui est devenu la première personne en Ontario à recevoir un vaccin approuvé à Michener lundi. Lorsqu’elle a reçu son vaccin, la salle a éclaté sous les applaudissements. Les gens de notre site étaient là, à regarder. J’espère qu’ils ont pris une pause de leurs fonctions officielles assez longtemps pour sourire et profiter du moment. Les applaudissements, après tout, étaient pour eux aussi.

Seulement un jour plus tard, Anoop Kannan, notre superviseur de la gestion des installations à l’établissement de soins de longue durée (SLD) Copernicus Lodge à Toronto est devenu le premier employé de B&M à se faire vacciner. Il s’est porté volontaire à «se faire piquer» à Michener dans le cadre de l’allocation de vaccins du client. Le PDG de Copernicus l’a décrit comme un «pionnier». Le fait de savoir que la protection a déjà commencé à être étendue à nos employés travaillant dans les soins de santé et les établissements de soins de longue durée me procure un immense soulagement. Les événements extraordinaires de cette semaine à Michener démontrent de manière si tangible que l’aide est en route pour nous tous.

Cette histoire ne détaille que le dernier des nombreux kilomètres supplémentaires parcourus par les employés de B&M pour leurs clients cette année. Notre entreprise est forte et saine grâce à ceci. Il y a eu un flot constant de félicitations de la part de clients de tous les secteurs pour votre dévouement, votre générosité et votre professionnalisme pendant cette pandémie. Chacun d’entre vous a démontré que notre entreprise peut faire la différence pendant les moments les plus sombres et les plus difficiles imaginables.

Au nom de toute la famille McDonald, je vous remercie de votre travail acharné et de votre dévouement et je vous souhaite de joyeuses Fêtes en toute sécurité.

Continuez de prendre soin de vous, d’être bon envers vous-même et de protéger tous ceux qui vous entourent.

Bruce