Nous Nous Souviendrons

Bonjour à tous,

Une grande partie de nos conversations pendant cette pandémie a porté sur le sacrifice. Les actions en cours, grandes et petites, que nous sommes collectivement et personnellement tenus de faire pour arrêter la propagation de ce coronavirus et pour assurer notre sécurité et celle de notre communauté.

Aujourd’hui, nous nous souvenons solennellement, réfléchissons et honorons le plus grand des sacrifices. Les sacrifices faits par ceux qui ont servi nos pays dans les forces armées et ceux qui sont morts en le faisant.

Nous nous souviendrons.

Le 11 novembre est le jour du Souvenir ici au Canada et dans tout le Commonwealth britannique et la Journée des anciens combattants aux États-Unis.

Il est probable que tout le monde dans notre entreprise ait un lien direct avec quelqu’un qui a servi pour le Canada ou les États-Unis ou qui est actuellement en service.

Mes deux grands-pères se sont enrôlés dans le Corps expéditionnaire canadien outre-mer pendant la Première Guerre mondiale. William Roy Waddell dans la force aérienne. William John McDonald (photographié ici) dans l’armée. WJ s’est porté volontaire pour ‘’The Queen’s Own Rifles of Canada’’, le régiment de réserve de l’armée basé à Toronto, le 7 décembre 1914. Il a été envoyé à l’étranger, en Angleterre, en avril 1915 et a servi la plupart des quatre années suivantes en tant que sergent d’état-major dans le Corps royal de l’intendance de l’Armée canadienne, le groupe qui a assuré le transport et l’approvisionnement de l’infanterie. Plus précisément, il a été affecté à une unité de dépôt de ravitaillement ferroviaire qui a soutenu la deuxième division en France.

La Grande Guerre a fait des ravages chez les Canadiens, en particulier les jeunes. Les terribles batailles d’Ypres, de la Somme, de la crête de Vimy et de Passchendaele comptent parmi les chapitres les plus sombres de l’histoire de cette nation. Sur les 420 000 qui sont partis en guerre à l’étranger, 66 000 ont perdu la vie. Leur âge moyen était de 25 ans.

Mes grands-pères ont tous deux eu la chance de survivre à la Première Guerre mondiale. Bien sûr, WJ a fondé notre entreprise peu après son retour d’outre-mer. Roy Waddell est devenu médecin, servant sa communauté à Windsor pendant plus de 50 ans en tant que médecin de famille.

Ces hommes n’étaient que deux des nombreux qui ont servi et sacrifié. Souvenons-nous de tout cela aujourd’hui et replaçons nos propres difficultés actuelles dans le contexte de la bravoure, de la perte et de l’altruisme de ceux qui nous ont précédés.

Bruce